adolescents
La technologie Phonak Roger pour les adolescents
juin 25, 2020
enfant
Une perte auditive légère à modérée chez l’enfant peut affecter son cerveau
juillet 9, 2020

Vous n’avez pas à vous sentir désolés pour ma perte auditive

perte auditive
Ayant grandi avec une perte auditive sévère et porté des aides auditives toute ma vie, j’ai toujours entendu des gens me répondre qu’ils étaient désolés lorsque je leur parlais de ma perte auditive.

Même devenue adulte et jusqu’à récemment, je n’arrivais toujours pas à comprendre pourquoi les gens se sentaient désolés de ma perte auditive. À travers mes expériences et en découvrant la psychologie à l’école, j’ai maintenant compris pourquoi. Mais je veux que vous sachiez qu’il n’y a aucune raison de vous sentir désolés.

La réponse « je suis désolé » n’a jamais eu aucun sens pour moi étant enfant. Ma mère m’a toujours inculqué l’idée selon laquelle ma perte d’audition était une chose qui me rendait unique. Rien à voir avec un handicap ou un obstacle. Cela dit, je n’arrivais toujours pas à saisir pourquoi cette réponse revenait aussi souvent.

Notamment au collège, quand j’ai dû faire face au harcèlement souvent lié à ma situation. Je me demandais si quelque chose clochait chez moi, si les gens voyaient chez moi quelque chose que je ne voyais pas et si ma perte auditive n’était pas un problème en réalité. Je me posais toutes ces questions au quotidien à cette époque de ma vie.

La stigmatisation de la perte auditive

Maintenant que je suis adulte, que j’en sais plus sur le monde et la société, que j’ai vécu différentes expériences et que j’étudie la psychologie, je comprends enfin. Il existe une stigmatisation évidente de la perte d’audition dans la société, qui fait que lorsque les gens rencontrent une personne présentant une déficience quelconque, ils émettent aussitôt toutes sortes de suppositions et de jugements à son égard. Nombreux sont ceux qui pensent automatiquement en termes d’incapacité, de fardeau ou de dysfonctionnement. Mais la plupart du temps, ces idées fausses ne collent pas du tout à la réalité. Surtout s’agissant de la perte auditive et de la surdité.

La vérité, c’est que notre perte auditive ne nous rend pas moins capables ni compétents. Dans la mesure où n’entendons pas ou entendons différemment, nous communiquons différemment. Certains d’entre nous ont recours à la technologie ou s’adaptent à leurs environnements par moment, mais cela ne fait pas de nous des êtres inférieurs. Nous pouvons faire tout ce que n’importe qui d’autre peut faire même si nous devons le faire différemment.

À lire également : 10 conseils simples pour expliquer la perte auditive aux enfants

« La vérité, c’est que notre perte auditive ne nous rend pas moins capables ni compétents. »

Pour vous, ma perte auditive est peut-être un handicap, mais pour moi, c’est moi. Ma perte auditive fait partie de moi. C’est une chose que j’ai toujours eue et que j’aurai toujours, mais que je ne changerais pour rien au monde. Car même si ça ne me définit pas, c’est une grande part de mon identité. Mes expériences et ma perte auditive ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui. À cause de cela, j’ai parfois dû surmonter des obstacles, mais ces obstacles n’ont fait que me rendre plus forte.

Que dire aux gens quand ils vous révèlent leur surdité ?

La prochaine fois qu’une personne vous dira qu’elle souffre de perte auditive, qu’elle est sourde ou qu’elle est atteinte de n’importe quel autre trouble, essayez de lui poser des questions plutôt que de lui dire que vous êtes désolé. Essayez de comprendre ce qui vous intrigue. Vous pourriez par exemple demander :

  1. Comment c’est d’être sourd ou malentendant ?
  2. Quelles sont les difficultés que vous rencontrez en étant sourd ou malentendant ?
  3. Qu’aimeriez-vous que les gens sachent à propos de la communauté malentendante/sourde ?

Poser ce genre de questions peut non seulement vous aider à ouvrir les yeux sur un univers dont vous ne savez pas grand-chose, mais cela nous permet aussi de voir votre réel intérêt et de ne pas nous sentir jugés.