santé mentale
Gérer sa perte auditive et sa santé mentale
16 juillet 2021

Vivre entre le monde des sourds et celui des entendants

monde
Je suis malentendante de naissance. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de vivre quelque part entre le monde des sourds et celui des entendants. Je n’étais pas en mesure de participer pleinement aux conversations de ces derniers. Mais je n’avais pas non plus reçu d’éducation pour personnes sourdes en grandissant ni côtoyé d’autres sourds ou malentendants. Me retrouver entre les deux m’a isolée.

La découverte d’une communauté entre les deux mondes

En explorant le monde de la perte auditive sur les réseaux sociaux, je m’aperçois que le spectre de la perte auditive est vaste et varié. Ce tout petit espace entre le monde des sourds et celui des entendants que je pensais n’être qu’à moi est en réalité assez grand. Il regroupe des gens pour qui le diagnostic vient de tomber, ceux qui tentent d’accepter la perte irrémédiable de leur audition et ceux qui ont peur de s’identifier en tant que Sourds. Cela inclut aussi des personnes qui ont envie d’apprendre à signer et d’autres qui connaissent déjà quelques signes. Certaines personnes sont en colère, d’autres sont heureuses.

Parler de cet espace est nouveau pour moi. Avant, j’avais l’impression qu’on ne pouvait que faire partie de la communauté sourde ou ne pas en faire partie. Aujourd’hui, plein de gens s’expriment sur les réseaux sociaux. Les choses ne sont finalement pas tout à fait noires ou blanches, mais plutôt grises. Cet espace de calme et d’isolement est finalement relativement peuplé. Le débat concernant cette communauté est désormais lancé.

« Cet espace de calme et d’isolement est finalement relativement peuplé. »

À lire également : À quoi ressemble la vie d’un enfant entendant de parents sourds ?

De l’isolement à la connexion

Mon espace intermédiaire n’est plus un endroit solitaire. C’est paisible à présent. Mon monde est davantage connecté. Qu’est-ce qui a changé ?

  • Mon évolution personnelle, mon cheminement et mon acceptation. J’ai laissé de côté ma timidité et ma peur d’importuner les autres.
  • La sensibilisation. En sensibilisant les gens à la question, j’ai peu à peu réalisé à quel point ils étaient sincèrement intéressés et souhaitaient bien souvent apporter leur aide.
  • L’amour. Mon auto-acceptation et ma volonté de prendre des risques ont grandi.
  • Mes enfants. Ils sont également malentendants et j’arrive vraiment à partager une bribe de mon monde avec eux.
  • La connexion et l’ouverture. Les réseaux sociaux sont des endroits étranges, mais ils m’ont permis d’entrer en contact avec tellement de gens ayant vécu des expériences différentes de la mienne, mais partageant pourtant les mêmes idées. Ça a quelque chose de réconfortant.

Développer sa communauté et son monde

Je crois qu’il est essentiel pour les malentendants de s’ouvrir et de découvrir leur communauté. C’est important de créer du lien et de partager ses histoires avec des personnes qui peuvent ressentir la même chose que soi.

Voici quelques moyens pour rencontrer d’autres sourds et malentendants :

  • Utilisez les réseaux sociaux pour trouver des événements favorisant les rencontres (après la pandémie).
  • Consultez vos groupes Facebook locaux pour voir s’il y a d’autres personnes sourdes ou malentendantes dans votre région.
  • Prenez contact avec une association qui organise des événements destinés aux personnes sourdes et malentendantes.
  • Suivez un cours de langue des signes. Il y a plein de gens qui prennent ce genre de cours à un âge avancé.
  • Utilisez les réseaux sociaux pour suivre d’autres personnes atteintes de perte auditive.

Plus les gens s’expriment, entrent en contact et partagent leurs histoires, plus nous réalisons que nous ne sommes pas aussi seuls que nous l’avions imaginé. Continuons à partager nos histoires !

L’équipe HearingLikeMe
L’équipe HearingLikeMe
Les auteurs de l’équipe HearingLikeMe rédigent sur le blog des articles autour de la perte auditive. Ensemble, nous pouvons apprendre à mieux vivre avec et en défendre la cause plus activement