santé-auditive
Étude : écouter des sons socialement pertinents pourrait améliorer la santé auditive
octobre 11, 2016
4 jeux qui privilégient la parole et l’écoute pour votre enfant malentendant
octobre 12, 2016

Perte auditive – comprendre ses origines

 

Si vous faites partie de ces 270 millions personnes qui en souffrent, vous avez certainement l’impression de ne plus être connecté au monde qui vous entoure. Vous avez pris conscience de votre état mais qu’est-ce qu’une perte auditive et quelles sont ses origines?

L’importance de votre perte auditive a une influence sur ce sentiment de déconnexion. En règle générale, plus la perte est importante, plus il est difficile de communiquer avec le monde qui vous entoure. Mais une perte légère peut aussi avoir un impact considérable sur votre quotidien.

Classification française de la perte auditive :

  • Légère (21-40 dB)
  • Moyenne (41-70 dB)
  • Sévère (71-90 dB)
  • Profonde (91-119 dB)
  • Totale (cophose : 120 dB)

Plusieurs options sont possibles pour remédier à une perte de l’ouïe. La solution qui vous convient va dépendre d’un certain nombre de facteurs, entre autres le type de perte auditive dont vous souffrez — de transmission ou neurosensorielle — et son mode de traitement — médicamenteux ou par amplification.

Oreille externe

outer-earProblèmes fréquents (pertes de transmission)

  • Excès et bouchons de cérumen
  • Infections de l’oreille (otite externe)
  • Corps étrangers
  • Malformations congénitales de l’oreille ou du conduit auditif

Que pouvez-vous faire ?
Consultez votre médecin traitant ou un oto-rhino-laryngologiste (ORL) pour parler des traitements. En règle générale, ces types de perte auditive peuvent être traités par voie médicamenteuse ou chirurgicale. La perte auditive peut disparaître ou être efficacement traitée à l’aide d’appareils auditifs.

Oreille moyenne

middle-earProblèmes fréquents

  • Inflammation
  • Infections de l’oreille moyenne dites otites moyennes
    (liquide derrière le tympan)
  • Perforations du tympan
  • Otosclérose (raidissement des osselets dans l’oreille moyenne)

Que pouvez-vous faire ?
La plupart des problèmes qui affectent l’oreille externe et moyenne peuvent être traités par voie médicamenteuse ou chirurgicale. Consultez votre médecin généraliste ou un ORL pour parler des options. Parfois, la perte auditive est permanente. Si tel est le cas, une aide auditive peut généralement aider.

Oreille interne

inner-earProblèmes fréquents

  • Cils qui en tapissent l’intérieur endommagés
  • Processus de vieillissement naturel
  • Exposition à des bruits intenses (brève ou prolongée)
  • Certains types de médicaments
  • Fracture du crâne

Que pouvez-vous faire ?
La plupart des problèmes auditifs impliquent des lésions de l’oreille interne. Ce type de perte auditive peut généralement être corrigé à l’aide d’une aide auditive ou d’un implant cochléaire.

Perte auditive de transmission

La perte auditive de transmission signifie généralement que quelque chose interfère avec la transmission du son de l’oreille externe vers l’oreille moyenne, réduisant le volume global du son qui entre dans l’oreille interne.

Les causes potentielles de ce type de perte auditive sont nombreuses, notamment :

  • Présence de liquide dans les oreilles à la suite d’un rhume de cerveau
  • Infections de l’oreille
  • Allergies
  • Tympan crevé/perforé
  • Bouchons de cérumen
  • Corps étranger dans l’oreille
  • Lésion/malformation de l’oreille externe
  • Anomalies congénitales (par ex. atrésie, sténose, etc.)

Symptômes
Les personnes atteintes de perte auditive de transmission ont souvent besoin d’augmenter le volume de la télévision et de la radio ou font souvent répéter. Elles entendent parfois mieux d’une oreille que de l’autre. Entre autres symptômes, du liquide peut s’écouler de l’oreille et une douleur ou une sensation de pression ou d’obstruction peuvent être ressenties dans l’oreille.

Diagnostic
Une grande majorité des cas de perte auditive de transmission peut être traitée par voie médicamenteuse ou chirurgicale. Le plus souvent, les aides auditives sont le moyen le plus efficace de traiter cette perte.

Perte auditive neurosensorielle

En ce qui concerne la perte auditive neurosensorielle, la lésion touche généralement l’oreille interne, le nerf acoustique ou les deux. Les médecins parlent de « surdité de perception », caractérisée par l’incapacité à entendre des sons faibles. Ce type de perte auditive, pour l’essentiel, est causé par des anomalies dans les cellules ciliées de la cochlée.

Les causes potentielles de ce type de perte auditive sont diverses, notamment :

  • Effets indésirables d’un traitement médicamenteux
  • Génétique
  • Vieillissement
  • Traumatisme crânien
  • Maladie
  • Exposition à des bruits intenses (brève ou prolongée)
  • Malformation de l’oreille interne

Symptômes
Selon sa sévérité et sa configuration, la perte auditive neurosensorielle va s’exprimer différemment d’un individu à l’autre. Certaines pertes auditives neurosensorielles sont dites plates, la déperdition étant relativement identique dans toutes les fréquences. D’autres types de perte auditive neurosensorielle peuvent simplement porter sur les graves ou les aigus, avec des conséquences très différentes.
Par exemple, des bébés atteints de perte auditive neurosensorielle majeure peuvent initialement gazouiller jusqu’à 6 mois environ puis s’arrêter soudain, n’ayant plus accès aux sons qui leur permettent de jouer avec la structure phonologique de leur langage et de la renforcer.
Les enfants et les adultes dont la perte auditive neurosensorielle affecte les aigus ou les fréquences élevées peuvent trouver certaines consonnes, telles que le « s », le « f » et le « z », difficiles à entendre. Ils peuvent également avoir du mal à comprendre ce qu’il se dit s’il y a un bruit de fond, dans un restaurant animé par exemple ou dans une pièce où la télévision est allumée.

Diagnostic
Le plus souvent, la perte auditive neurosensorielle peut être traitée avec succès grâce à des aides auditives ou des implants cochléaires. Toutefois, un examen minutieux de l’oreille et un programme de soins personnalisé sont essentiels. Il existe de très nombreuses causes pour ce type de perte auditive, dont la sévérité et la configuration ont une incidence sur l’impact.

Perte auditive centrale

Une perte auditive centrale est souvent due à un problème avec le système nerveux central du cerveau et l’incapacité d’une personne à interpréter les sons. Cela signifie que la personne peut « entendre » les sons (cette personne a souvent une acuité auditive normale à quasi normale pour les sons courants) mais a du mal à comprendre ce qu’ils signifient.

Ce type de perte auditive est rare et souvent mal diagnostiqué. Si vous avez une perte auditive centrale, vous trouverez difficile de lire ou de vous concentrer en présence de bruit sourd, comme lorsqu’une télévision, un aspirateur ou une climatisation sont allumés.

Symptômes
En général, les personnes qui souffrent de perte auditive centrale n’ont pas de difficultés d’élocution mais ont du mal à interpréter le sens des stimuli non verbaux ou environnementaux, comme un carillon de cloche ou la sonnerie d’un téléphone. Il est fréquent que ce type de « perte » auditive apparaisse soudainement et soit confondu avec des troubles psychologiques, notamment schizophrénie.

Diagnostic
Dans la mesure où la perte auditive centrale est liée à l’incapacité du cerveau à interpréter les sons et à leur donner un sens, et non à la transmission ni à l’envoi du signal au cerveau, des solutions classiques comme les aides auditives et la chirurgie ne sont pas efficaces. Le traitement doit au contraire se concentrer sur le contrôle de l’environnement d’écoute de la personne, pour éliminer autant que possible les distractions. Dans la mesure où la perte auditive centrale est souvent associée à une fonction cérébrale plus élevée et peut résulter d’une tumeur ou d’une lésion du tronc cérébral, il est essentiel de travailler avec un spécialiste de l’audition.

Hypoacousie fonctionnelle

L’hypoacousie fonctionnelle est une catégorie de déficience auditive distincte, impliquant une acuité auditive normale chez un sujet montrant une réponse réduite ou nulle aux sons environnementaux. Ce type de comportement peut être associé à des problèmes psychologiques, comportementaux ou émotionnels sous-jacents et non à un défaut ou un problème physique du système auditif.

Symptômes
Les individus présentant une hypoacousie fonctionnelle montrent souvent les mêmes signes que ceux atteints de perte auditive de transmission ou centrale, à savoir une absence de réponse aux stimuli verbaux ou sonores.

Diagnostic
L’aspect le plus difficile de l’hypoacousie fonctionnelle reste son diagnostic et son traitement. Mal diagnostiquée, elle sera traitée comme un dysfonctionnement auditif, sans tenir compte des véritables problèmes psychologiques, comportementaux ou émotionnels qui la déterminent.

Perte auditive mixte

Il est possible de souffrir de plusieurs types de perte auditive. Par exemple, la même oreille peut être atteinte de perte auditive de transmission et perte auditive neurosensorielle. On parle alors de perte auditive mixte.

Symptômes
Une perte auditive mixte se traduira par la présence combinée de plusieurs des symptômes évoqués précédemment.

Diagnostic
Le traitement en cas de perte auditive mixte est donc un ensemble combiné de ce qui est généralement proposé pour chaque type de perte auditive. Par exemple, la perte auditive de transmission sera traitée de façon médicamenteuse et la perte neurosensorielle par amplification.

Vous souffrez de perte auditive ? Que vous faut-il faire ?

Si vous hochez la tête et que vous vous dites « C’est exactement ce qu’il m’arrive », la première chose à faire est de consulter votre médecin. Il pourra aider à confirmer la présence d’une perte auditive et vous renvoyer vers le spécialiste approprié.

Comme il est toujours utile de se préparer, réfléchissez aux réponses que vous pourrez apporter à votre généraliste lorsqu’il évaluera votre perte auditive :

  • Quand avez-vous remarqué un changement, pour la première fois, dans votre audition ou votre capacité à communiquer ?
  • Dans quelle(s) situation(s) est-ce le plus flagrant ?
  • Est-ce que ces difficultés ont empiré ? Si oui, à quelle vitesse ?
  • Avez-vous constaté d’autres problèmes lorsque la perte auditive est apparue (comme une maladie, une exposition à un bruit intense ou une blessure) ?
  • Y a-t-il des antécédents de perte auditive dans votre famille ?
  • Avez-vous souffert d’otites par le passé ?
  • Entendez-vous des sifflements ou des bourdonnements continus dans vos oreilles ?

Votre médecin traitant peut vous renvoyer vers un spécialiste de l’audition, notamment un :

  • Oto-rhino-laryngologiste : spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge. On parle plus souvent d’ORL.
  • Neurotologue : chirurgien spécialiste de l’oreille et spécifiquement formé au traitement des maladies de l’oreille interne et de l’interface oreille-cerveau.
  • Otoneurologue : spécialiste formé en neurologie ayant un intérêt particulier pour les troubles affectant l’audition et l’équilibre.
  • Audiologue : spécialiste formé à l’évaluation de la perte auditive et troubles afférents, y compris les troubles de l’équilibre et acouphènes.