pollution sonore
Qu’est-ce que la pollution sonore ?
septembre 1, 2020
courir
Astuces pour courir avec des aides auditives
septembre 17, 2020

Porter un masque et communiquer avec les personnes malentendantes

masque
La perte auditive et la surdité affectent au quotidien des millions de personnes à travers le monde, la plupart devant ainsi faire face à de nombreux problèmes de communication. Notamment le masque, dans le contexte sanitaire actuel.

S’ils sont nécessaires pour limiter la potentielle propagation du COVID-19, ces masques créent aussi une série d’obstacles pour la communauté sourde, qui tente de communiquer dans ce nouveau monde masqué.

Dans un article qu’elle a rédigé pour NBC  et qui s’appuie sur son expérience personnelle, Susan Lacke explique les difficultés liées au port du masque pour la communauté sourde.

« Pour les 466 millions de sourds et malentendants du monde qui ont appris à adapter leur vie à un monde conçu pour les entendants, l’objectif habituel a désormais changé, explique Susan. La question de l’accessibilité est plus que jamais reléguée au second plan et les gens comme moi se retrouvent exclus. »

Afin d’éclaircir la question, examinons d’un peu plus près les difficultés qui entraînent un tel constat.

Le défi du masque pour la communauté sourde

Nos principaux outils de communication sont devenus invisibles

Les masques classiques posent deux problèmes majeurs : ils empêchent de lire sur les lèvres et/ou de voir les expressions du visage. Pour beaucoup de sourds et de malentendants, ce sont pourtant là deux éléments importants pour pouvoir communiquer au quotidien. Lorsque le visage est dissimulé, les difficultés préexistantes sont alors amplifiées.

Tout le monde ne peut/veut pas s’adapter à nos besoins

Si plusieurs personnes ont conçu des masques dotés d’une fenêtre transparente au niveau de la bouche pour la communauté sourde, ceux-ci ne sont malheureusement pas accessibles à tous. Et notamment pas au grand public qui cherche à communiquer avec nous. Cela est en partie dû à la pénurie de masques. Mais aussi au fait que les entendants ne voient pas la nécessité pour eux de porter ces modèles spécifiques. Ils croient sans doute que leur port est réservé aux sourds et malentendants. Mais ces masques permettent en réalité aux entendants de communiquer avec la communauté sourde.

De nombreux sourds et malentendants n’arrivent pas à entendre de loin

Dans un supermarché par exemple, si une personne masquée se trouvant à 2 m de distance nous pose une question, il se peut que nous ne nous rendions même pas compte qu’elle nous parle. Et si nous nous en apercevons, comprendre ce que cette personne nous dit reste tout de même difficile. Son visage et sa bouche sont couverts, ce qui étouffe les paroles et déforme les sons et la prononciation. On pourrait résumer la chose ainsi : masque + distance = malentendu. Les masques et la distanciation sont bien entendu nécessaires à l’heure actuelle. Mais cela montre comme il est hélas facile pour une personne malentendante de ne pas voir qu’on lui parle ou de mal interpréter ce qu’on lui dit.

Des solutions pour favoriser l’accessibilité malgré le masque

De nombreux facteurs comme ceux déjà mentionnés entrent en ligne de compte dans les défis que doivent relever les malentendants qui tentent de communiquer efficacement avec un masque. Fort heureusement, il existe aussi des solutions simples que les normo-entendants tout comme les sourds et malentendants peuvent utiliser pour pallier un peu les difficultés.

Conseils avec le masque pour le grand public :

Utilisez des indices visuels pour attirer l’attention d’une personne

De nombreux sourds et malentendants s’appuient aussi sur les indices visuels pour communiquer. Un simple signe de la main peut aider une personne à comprendre que vous souhaitez lui parler.

Avec votre masque, essayez de parler suffisamment fort pour que la personne vous entende

Si vous avez vous-même du mal à vous entendre, une personne atteinte de perte auditive aura peut-être le même problème. Vous n’avez pas besoin de crier, juste de parler un peu plus fort que d’habitude.

Faites des gestes

Si tout est affaire de contexte et d’environnement, il n’est toutefois pas nécessaire de s’exprimer couramment en langue des signes pour réussir à communiquer ou à s’adapter à une personne sourde ou malentendante. Quelques gestes simples sont souvent suffisamment explicites et peuvent aider à communiquer.

Écrivez si possible

Si vous avez la possibilité d’écrire ce que vous dites, que ce soit sur un papier ou un téléphone, cela peut être pratique et moins frustrant. Pour vous comme pour la personne sourde ou malentendante, et cela peut permettre d’éviter les malentendus.

Demandez directement à la personne ce qui pourrait l’aider

Si vous connaissez une personne sourde ou malentendante, demandez-lui si elle a une préférence pour un mode de communication ou si vous pouvez faire quoi que ce soit pour vous adapter et communiquer plus efficacement avec elle. Chaque personne sourde ou malentendante est différente et a ses préférences en la matière.

Soyez patient

Il peut être facile sur le moment de ne pas se rendre compte que la personne ne vous a pas entendu ou de vous laisser gagner par la frustration quand votre interlocuteur ne vous comprend pas. Si vous vous retrouvez dans la situation du supermarché, dans un magasin ou ailleurs, surtout ne le prenez pas personnellement. Nous ne sommes pas en train de vous ignorer. C’est juste que nous ne vous entendons pas. À cause de cela, il se peut que notre réponse ne soit pas adaptée.

Dites-vous bien que même les normo-entendants sont confrontés à ce genre de problème parfois. Nombreux sont les gens, entendants, sourds ou malentendants, qui se servent des expressions du visage pour comprendre les émotions d’une personne et ont besoin de voir le visage de ceux à qui ils s’adressent.  Il nous arrive à tous de ne pas prêter attention à certaines choses et ces conseils peuvent être un défi pour beaucoup. Toutefois, avec de la patience et de la tolérance, cela peut fonctionner.

A lire également : Mes aides auditives rendent les mesures sanitaires plus supportables

Conseils avec le masque pour la communauté sourde et malentendante :

N’ayez pas peur de vous exprimer

Il n’y a rien de mal à avouer à quelqu’un qu’on est sourd ou malentendant. Cela permet aux autres d’en être conscients et de savoir pourquoi il peut vous arriver de ne pas les entendre ou les comprendre. Il est tout-à-fait légitime de demander à quelqu’un de répéter ses propos ou de les clarifier.

Faites connaître vos besoins à votre entourage

Au travail ou à la maison, dites aux autres ce dont vous avez besoin ou ce qui vous permettrait de mieux comprendre et de communiquer plus efficacement. Vous pouvez préférer utiliser un système de messagerie, échanger par e-mail ou écrire plutôt que de téléphoner ou d’échanger oralement. Quelle que soit la méthode qui vous convient, informez-en vos interlocuteurs pour qu’ils sachent comment vous aider.

Portez un masque qui montre aux gens que vous êtes sourd ou malentendant

Il s’agit bien entendu d’un choix personnel. Qui a toutefois un avantage, celui de sensibiliser les autres au fait que vous puissiez ne pas les entendre.

Utilisez des gestes pour montrer que vous n’entendez pas

Si une personne tente de communiquer avec vous et que vous ne l’entendez pas ou ne la comprenez pas, faites un signe en direction de votre oreille pour lui indiquer que vous n’entendez pas ce qu’elle vous dit. La plupart des gens connaissent la signification d’un tel geste et comprendront ce que vous essayez de leur dire.

Soyez aussi patient avec vous-même

Tenter de surmonter ces obstacles devenus plus difficiles peut s’avérer frustrant, c’est le moins qu’on puisse dire. On peut facilement perdre patience et se laisser gagner par la frustration. Ça m’arrive souvent à moi, surtout dans la période si particulière que nous traversons actuellement. Je m’en suis même voulu bien des fois d’avoir répondu complètement à côté de ce qu’on me disait. Ou d’avoir donné l’impression d’ignorer quelqu’un simplement parce que je ne l’avais pas entendu ou que je n’avais pas réalisé qu’on s’adressait à moi.

Comme je l’ai déjà dit, même les normo-entendants rencontrent ces difficultés. Mais cela peut être encore plus dur pour une personne sourde ou malentendante. Ne vous en voulez pas ! On a le droit de ne pas entendre ! Il n’y a rien de mal dans le fait de ne pas bien comprendre. C’est parfaitement humain.

Résultat des courses

Nous sommes tous dans le même bateau. En ces temps d’incertitude, nous pouvons nous soutenir les uns les autres en faisant preuve de patience, d’empathie et de tolérance. Aux entendants : même si vous pensez qu’il n’y a rien que vous puissiez faire, sachez qu’il y a en réalité toujours quelque chose à faire. Vous ne parlez peut-être pas notre langue, mais la gentillesse est un langage que nous comprenons tous. Et vos efforts sont précieux à nos yeux. Adopter même les plus petites mesures mentionnées dans cet article peut faire une énorme différence. Aux sourds et malentendants : sachez que vous n’êtes pas seuls. Tous ensemble, nous pouvons pallier les difficultés aussi bien inédites que préexistantes. Même derrière un masque et à deux mètres de distance.