perte auditive
Vous n’avez pas à vous sentir désolés pour ma perte auditive
juillet 3, 2020
origine
Quelle est l’origine de ma perte auditive ?
juillet 15, 2020

Une perte auditive légère à modérée chez l’enfant peut affecter son cerveau

enfant
Des recherches de l’université de Cambridge apportent un nouvel éclairage sur les effets cognitifs de la perte auditive légère à modérée permanente chez l’enfant.

Résultats

Les résultats publiés le 1er octobre dans eLife ont révélé que les enfants atteints de perte auditive légère à modérée réagissent de moins en moins aux sons au fil du temps. Cela se produit même lorsque leur degré de perte auditive reste stable.

« … les enfants atteints de perte auditive légère à modérée réagissent de moins en moins aux sons au fil du temps. »

« Nous savons que le cerveau des enfants se développe en réponse à l’exposition aux sons. Il n’est donc pas surprenant qu’une perte auditive, même légère ou modérée, puisse conduire à des modifications au niveau cérébral », a confié l’auteure principale de la publication, le Dr Axelle Calcus.

L’étude

À l’aide d’une technique d’électroencéphalogramme (EEG), des scientifiques ont mesuré les réponses cérébrales de 46 enfants atteints de perte auditive légère à modérée, et ce, pendant six ans.

Les réponses auditives des enfants les plus jeunes (8 à 12 ans) se sont avérées identiques à celles de leurs pairs normo-entendants. Les enfants les plus âgés (12 à 17 ans), en revanche, étaient moins réceptifs aux sons qu’ils avaient entendus plus jeunes. Les chercheurs ont même constaté que les réponses de certains enfants plus âgés avaient même complètement disparu.

« Rien ne montrait que la perte auditive de ces enfants ne se soit aggravée au fil du temps. D’où l’idée qu’une réorganisation fonctionnelle était en train de se produire » selon Science Daily.

Améliorer l’évaluation de l’audition des enfants

Les chercheurs réclament une détection plus précoce de la perte auditive légère chez l’enfant via l’amélioration des examens effectués auprès des nouveau-nés. Selon le Dr Lorna Halliday en charge de l’équipe de recherche, les méthodes de dépistage actuelles réussissent à détecter des pertes auditives modérées à profondes. Mais elles passent à côté des pertes légères.

« Réussir à détecter plus tôt les degrés mêmes les plus faibles de déficience auditive pourrait favoriser une intervention plus précoce. Cela limiterait les modifications cérébrales et permettrait aux enfants d’augmenter leurs chances de développer des capacités langagières normales », a précisé la spécialiste à Science Daily.

Étapes suivantes

En tant que parent d’un enfant malentendant, plusieurs mesures peuvent être prises pour l’aider à se développer et grandir normalement.

A lire également : 3 conseils pour aider les autres à comprendre la perte auditive de votre enfant

1) Consulter un professionnel de l’audition

Si vous ne savez pas encore si votre enfant souffre d’une perte auditive, cela vaut la peine de consulter un professionnel de l’audition pour faire contrôler ses oreilles. Même si votre enfant a réussi le test auditif à la naissance, cette méthode d’évaluation est loin d’être parfaite. Certains enfants, notamment ceux atteints de perte auditive légère, peuvent passer au travers des mailles du filet. La perte auditive peut également se développer au fil du temps. Si vous remarquez que votre enfant ne réagit pas à tous les bruits ou qu’il a l’air de ne pas écouter, un professionnel de l’audition sera à même de vous apporter des réponses plus précises. Si votre enfant souffre d’une perte auditive, un professionnel de l’audition pourra décider de la technologie la plus adaptée à son cas.

2) Votre enfant doit porter ses appareils 10 heures par jour

Saviez-vous que l’audition se passait en réalité au niveau du cerveau, et non des oreilles ? D’après la professeure d’audiologie Carol Flexer, les oreilles ne sont qu’un chemin vers le cerveau.

La technologie auditive facilite « l’accès, l’activation, la stimulation et le développement des chemins neuronaux de l’audition grâce à des informations auditives incluant la parole et la musique », indique la spécialiste.

Si vous envisagez d’utiliser le langage parlé avec votre enfant ou une combinaison de langue des signes et de langage parlé, il est important que votre enfant porte ses appareils 10 à 12 heures par jour. Les accessoires de maintien comme les bonnets et clips de sécurité peuvent aider votre enfant à atteindre cet objectif de 10 heures de port quotidien.

3) Utilisez un microphone déporté

Un microphone déporté peut également améliorer l’accès de votre enfant au son et au langage. Selon des chercheurs de l’université Vanderbilt, les enfants utilisant un système de micro Phonak Roger chez eux seraient exposés à 5 300 mots supplémentaires dans une journée de huit heures par rapport à ceux qui porteraient simplement des aides auditives ou des implants cochléaires.

Un microphone déporté peut considérablement augmenter la quantité de langage à laquelle est exposé l’enfant malentendant.

4) S’investir dans des jeux d’écoute

Les activités sonores comme l’application BabyBeats vous permettent d’entraîner de façon ludique votre enfant à la parole et à l’écoute. Notre professeur pour enfants sourds nous encourage également à associer les sons et les signes aux images. Les livres avec les animaux de la ferme sont un excellent outil pour attirer l’attention de l’enfant malentendant. Vous pouvez signer « chouette », hululer et montrer l’image de l’animal. Ces associations concrètes sont faciles à comprendre pour un jeune enfant.

5) Trouver un réseau de soutien pour votre enfant

En tant que parents d’enfants malentendants, nous avons tendance à culpabiliser quand notre enfant a des difficultés avec la technologie ou le langage. Le combat de la perte auditive est un marathon, pas un sprint. Il n’y aucun mal à avoir des difficultés et à demander de l’aide. Parler avec d’autres parents m’a aidée à réaliser que l’utilisation « optimale » des aides auditives n’est pas toujours possible. Les jeunes enfants déboîtent les tubes et mordillent les embouts. Toutes les sessions précoces d’intervention ne donneront pas des résultats miraculeux. L’important est d’être constant et d’obtenir des résultats. Trouver une communauté de gens ayant les mêmes préoccupations m’a aidée à me rappeler que je n’étais pas seule dans ce cas.