Lyric4
Lyric4 – Retour d’expérience de notre ambassadrice Colette Joyeuse
6 juillet 2021
cellules ciliées
Étude : Une protéine des cellules ciliées de l’oreille, espoir de traitement
16 juillet 2021

Mes bouchons d’oreille me protègent dans l’eau

bouchons d'oreille
Nous devrions tous mieux protéger nos oreilles. Notre ambassadrice Barbara Markert, utilisatrice de prothèses auditives, a désormais investi dans des bouchons d’oreille pour la natation. Sa conclusion : cela en vaut la peine.

À droite, il est vert et à gauche, il est bleu. C’est ce que j’ai en tête maintenant. Mes nouveaux bouchons d’oreille pour la natation ont l’air plutôt originaux. Du silicone aux couleurs vives dans une forme organique bizarre. J’ai encore besoin d’un peu de pratique pour les faire entrer dans mes oreilles. Il faut littéralement les tordre. En effet, contrairement aux aides auditives, les bouchons en silicone remplissent tout le pavillon de l’oreille, créant ainsi une surface presque lisse. Mais ensuite, les environs s’enfoncent dans la ouate. Le monde qui m’entoure se retire bruyamment. Ce n’est pas nécessairement ce que j’aime en tant que personne malentendante, mais je pense quand même que cette protection auditive est nécessaire.

Pourquoi je porte des bouchons d’oreille

Trop souvent, j’avais trop d’eau dans les oreilles après la baignade. En hiver, cela devient même dangereux, car les otites peuvent alors se développer rapidement. En outre, avec des oreilles humides, j’ai toujours des inhibitions à porter mes appareils auditifs, car je crains que l’eau dans le conduit auditif endommage l’appareil. Mais maintenant, je n’ai plus rien à craindre : Après la baignade, l’oreille est plus ou moins complètement sèche. Je peux immédiatement réinstaller l’appareil et me reconnecter acoustiquement à mon environnement.

Même en été, et aussi lors des baignades en mer ou en lac, je les utiliserai désormais. Le souvenir des dernières vacances en Grèce, où j’aimais faire de la plongée et où j’étais donc souvent sous l’eau pendant la journée, est encore trop frais. Après seulement quelques jours, j’ai développé une infection douloureuse de l’oreille. Il n’y avait pas de pharmacie ou de médecin dans le village. Nous avons dû conduire une éternité pour enfin obtenir un médicament contre ma douleur. Cette fois, cependant, je suis équipé. Pour observer des poissons avec un tuba, je porterai désormais les bouchons pour me protéger.

A lire également : Comment mes aides auditives ont survécu à une ‘soirée piscine’.

L’avantage des bouchons d’oreille sur-mesure

Ayant apprécié la natation pendant de nombreuses années, j’ai essayé d’autres bouchons. Ceux en cire ou en silicone souple et malléable. Les deux font également l’affaire, mais pas tout à fait aussi bien que les bouchons d’oreille faits spécialement pour moi. La plupart du temps, vous n’arrivez pas à façonner les modèles en cire ou en silicone souple pour empêcher l’eau de pénétrer dans le conduit auditif. Aussi parce qu’ils ne sont que dans le conduit auditif et ne remplissent pas le pavillon de l’oreille. De plus, de petits morceaux restent souvent dans l’oreille lorsque vous les retirez. Bien que vous puissiez facilement enlever ces petites traces de cire ou de silicone, ce n’est pas agréable.

« Cependant, avec un bon entretien, ils peuvent durer jusqu’à 20 ans, m’a expliqué l’audioprothésiste »

Les bouchons d’oreille fabriqués spécialement pour moi ont été un petit investissement – en temps et en argent. J’ai dû prendre rendez-vous avec mon audioprothésiste, elle a fait une empreinte de mon oreille et a commandé les bouchons. Il faut compter environ deux semaines pour que les recevoir. Bien sûr, ceux qui sont faits sur mesure coûtent beaucoup plus cher que les bouchons en silicone disponibles dans le commerce. Cependant, avec un bon entretien, ils peuvent durer jusqu’à 20 ans, m’a expliqué l’audioprothésiste. Il suffit de les nettoyer de temps en temps.

Un autre avantage est qu’ils sont vraiment plus confortables que les modèles standard et que toute l’oreille est protégée. Même si l’isolement sonore semble désagréable au premier abord, il n’y a – une fois dans l’eau – guère de différence avec la natation normale, où l’on porte de toute façon un bonnet de bain sur l’oreille. En fait, je trouve le silence autour de moi assez agréable. Faire ses longueurs avec ces bouchons est presque méditatif. La douche qui suit est également amusante, car on a l’impression de se tenir sous un parapluie sous une pluie battante. Mais le meilleur moment est celui où vous l’enlevez après la baignade, grâce à la petite poignée, et où soudain tous les sons sont de retour. Retour à la vie – et avec des oreilles sèches et protégées.