Soin enfant aide auditive
A partir de quel âge les enfants peuvent-ils prendre soin de leurs aides auditives ?
décembre 6, 2016
renforcer relations
8 astuces pour renforcer votre relation avec votre entourage
décembre 21, 2016

Pourquoi je décore mes aides auditives

décorer aide auditive

 

« C’est quoi, ce que vous avez derrière l’oreille ? » me demande une cliente tandis que je range ses courses dans un sac.

Je me raidis un peu face à la soudaineté de la question avant de me détendre tout aussi rapidement.
« Oh, c’est mon aide auditive », dis-je dans un sourire.
La cliente me regarde, médusée. Je sais qu’elle ne s’attendait pas à cette réponse et son visage trahit sa stupeur, sa confusion et son embarras. « Je suis désolée… » commence-t-elle à dire. « Cela vous fait 23,86€, s’il vous plaît. » Elle me tend les billets et je cherche la monnaie dans la caisse.
« Je n’ai jamais vu d’aide auditive aussi cool avant » dit-elle, plus détendue. « J’aime bien… je pensais que vous portiez une oreillette Bluetooth. »

Cela m’arrive régulièrement. On a tendance à croire que ceux qui utilisent des aides auditives veulent à tout prix les cacher ; pour une femme, il est facile de les faire disparaître derrière des cheveux longs ; pour un homme, il est essentiel qu’elles se fondent le plus possible avec sa couleur de peau ou de cheveux.
Même si cela ne nous plaît guère, la perte auditive continue d’être stigmatisée, notamment en étant perçue comme grosses et inesthétiques et comme un « problème de vieux ».

Lorsque je portais des aides auditives beiges, je me sentais sans cesse embarrassée ; j’avais l’impression d’avoir d’horribles bananes derrière les oreilles et ma seule obsession était de les cacher. Personne ne savait que j’étais sourde et ceux qui les remarquaient n’osaient pas m’en parler par peur de me contrarier ou de m’embarrasser. Par contre, lorsque j’ai commencé à les décorer, ma confiance s’est progressivement renforcée. Je suis peu à peu devenue fière de mes aides auditives en me les appropriant. Elles modifient également la façon de voir des autres. Elles sont roses et souvent décorées de motifs de couleurs vives et ont des embouts torsadés roses, lilas ou blancs reliés par des tubes colorés. Mes aides auditives sont flashy et c’est comme ça que je les aime. Pas étonnant que les gens soient pris au dépourvu – ils les remarquent et veulent savoir ce qu’elles sont. Et tant mieux !

«Lorsque j’ai commencé à les décorer, ma confiance s’est progressivement renforcée. Je suis peu à peu devenue fière de mes aides auditives en me les appropriant. »

Ceux qui m’interrogent sur mes aides auditives se rendent alors très vite compte que, bien que je sois comme une jeune femme de 21 ans, ils peuvent communiquer avec moi de différentes façons, que ce soit en parlant distinctement, en écrivant ou en utilisant la langue des signes. Il est fréquent que mes collègues de travail rentrent chez eux et apprennent à leurs proches les astuces ou les signes qu’ils ont découverts avec moi. Ce qui, selon moi, est le plus important : c’est en demandant que l’on apprend et c’est lorsque l’on a appris que l’on peut transmettre.

Décorer ses aides auditives.

Ces dernières années, une tendance a vu le jour. Cette tendance encourage activement ceux qui les utilisent à personnaliser aides auditives et implants cochléaires.
Les fabricants de ces dispositifs, dont Phonak, l’ont compris et facilitent encore davantage la personnalisation en ajoutant des couleurs vives à leur palette et en s’associant avec des sociétés comme Skinit qui proposent des stickers personnalisés pour aides auditives. Mais décorer ses aides auditives ne permet pas seulement de les embellir. J’ai vu de plus en plus d’enfants et d’adultes ces dernières années montrer leurs aides auditives avec un sentiment de fierté retrouvé.
Et, si mon expérience peut servir d’élément déclencheur, je trouve qu’il est génial de faire tomber les préjugés !

Eloise Garland
Eloise Garland
Eloise est une musicienne de 22 ans basée à Londres. Elle est enseignante et responsable d'une campagne de sensibilisation à la surdité. Elle est fière de porter des aides auditives Phonak qu'elle a d'ailleurs décorées. Ses loisirs sont la cuisine, le chant, la lecture et la photographie.