convaincre
Convaincre un proche de consulter un spécialiste de l’audition
juillet 12, 2019
CROS B-R
Un monde nouveau grâce aux solutions Phonak CROS B-R
juillet 17, 2019

Barbara Markert – liens étroits

Barbara
La journaliste de mode Barbara Markert porte des aides auditives Phonak Audéo™ Marvel.

Le lancement d’Audéo™ Marvel de Phonak sur le marché français a marqué l’arrivée d’une aide auditive qui établit une nouvelle référence en matière de solutions rechargeables et de connectivité directe. La journaliste de mode parisienne Barbara Markert en est une fervente adepte et raconte son expérience du dispositif.

Trois brefs messages suffisent à fixer le rendez-vous. « Jeudi vers 14 h, ça vous convient ? – Oui ! – Parfait. Je vous appellerai ! » Quelques jours plus tard, une notification apparaît à l’heure convenue sur l’application myPhonak du smartphone de Barbara. La journaliste freelance très occupée et mère d’un petit garçon de 9 ans clique sur le lien avant d’être directement mise en contact avec son audioprothésiste.

L’employé du centre d’audiologie spécialisé travaille à Créteil, dans la banlieue de Paris. Barbara se trouve en plein cœur de la capitale, non loin du Louvre et du Centre Pompidou. Le trajet de son bureau à Créteil prendrait une heure à Barbara, l’aller-retour deux heures. Mais l’élégante quinquagénaire peut désormais s’épargner cette perte de temps. En effet, son audioprothésiste peut maintenant accéder à ses nouvelles aides auditives à distance via une application et de les régler de son cabinet. « La qualité sonore est formidable dans une pièce, mais il y a encore de l’écho quand je suis à l’extérieur. Est-ce que vous pouvez arranger cela ? », demande la patiente à l’audioprothésiste. Ce dernier effectue quelques modifications depuis son ordinateur et lui demande d’essayer les nouveaux réglages pendant quelques jours avant de revenir vers lui.

 

« Je suis constamment surprise par tout ce dont est capable ce nouveau dispositif ! »

Originaire d’Allemagne et parisienne d’adoption, Barbara Markert porte des aides auditives Phonak Marvel depuis janvier 2019. « Je suis constamment surprise par tout ce dont est capable ce nouveau dispositif ! », s’exclame la pétulante journaliste. Elle apprécie tout particulièrement la connectivité directe qui lui permet de se connecter à son ordinateur grâce au Bluetooth. « Je passe souvent des journées entières sur l’ordinateur, à retranscrire des interviews que j’ai réalisées. Autrefois, le processus était laborieux puisqu’il me fallait ôter mes aides auditives et brancher des écouteurs, mais ce n’est désormais plus nécessaire grâce à Marvel. Mes aides auditives transmettent directement le son. »

Les interviews par Skype et les vidéos de mode qu’elle regarde avec de la musique dans le cadre de ses recherches sont transmises directement à ses aides et ne dérangent plus son mari, lui aussi freelance à domicile, dont le bureau se trouve juste à côté de la pièce où travaille Barbara.

Pouvoir poser en toute simplicité le dispositif dans son écrin de recharge le soir est un autre avantage pour la journaliste. « Ne pas avoir à changer des piles à usage unique sans arrêt me convient tout à fait, car je me soucie particulièrement de l’écologie et de la protection de l’environnement », précise-t-elle. Malgré sa connectivité Bluetooth, le dispositif consomme très peu d’énergie grâce à la technologie puissante de sa batterie lithium-ion. En outre, le chargement pendant la nuit suffit pour que la batterie dure une journée entière.

Les interviews par Skype sont transférées directement à ses appareils.

Il aura fallu du temps à Barbara Markert pour accepter sa perte auditive. C’est peu après ses 30 ans que l’un de ses amis ORL a découvert sa perte auditive due à une lésion de son oreille interne sans doute provoquée par une maladie infantile. « Une fois le diagnostic établi, j’ai catégoriquement refusé de porter une aide auditive pendant très longtemps. En tant que journaliste de mode et pour des raisons purement esthétiques, je ne pouvais tout simplement pas l’envisager. À l’époque (c’est-à-dire dans les années 1990), je trouvais que ces dispositifs étaient encore trop gros et gênants. »

La journaliste s’est alors débrouillée au mieux pendant près de 20 ans. Elle avait vraiment du mal avec les sons très aigus. Elle réglait le volume de la sonnerie de son portable au maximum et a également fini par développer un goût certain pour les films en langue étrangère sous-titrés. Jusqu’au jour où, obligée de faire répéter son interlocuteur une fois de plus, elle en a eu assez. « J’étais enfin prête à passer un second test auditif. »

Le nouveau diagnostic a révélé une perte auditive légère au niveau des plages relatives à la compréhension de la parole et une perte auditive modérée dans les fréquences élevées. Certains sons très aigus et très graves avaient totalement disparu de sa perception acoustique. « Il lui aurait été possible de préserver ces différentes facettes de son audition si elle avait accepté de suivre les conseils de mon collègue à l’époque. Son audition serait aujourd’hui sans doute bien meilleure qu’avant », conclut l’ORL sans détour. Il rappelle aussi qu’à l’approche de la cinquantaine, il n’y a plus aucune chance de réparer quoi que ce soit. À ce stade, la seule option est d’essayer de préserver ce qui reste.

 

« Je n’aurais jamais imaginé qu’une aide auditive puisse aussi être totalement cool. »

Grâce à cette brusque prise de conscience, Barbara Markert était enfin prête. Lorsqu’elle découvrit le design discret des nouveaux modèles d’aides auditives Phonak Marvel, sa décision fut d’autant plus simple. « La plupart des gens qui me connaissent ne se doutent absolument pas que je porte des aides auditives », confie-t-elle. La quinquagénaire est très fière d’avoir osé franchir ce pas. « Il fallait absolument que j’agisse », se souvient-elle en avouant que si elle avait supporté de moins entendre au fil des années, elle s’y était toutefois réhabituée très rapidement. « Je n’aurais jamais imaginé qu’une aide auditive puisse être aussi cool. Qui d’autre a la chance de pouvoir passer un coup de fil en laissant son smartphone dans sa poche ? Ou de regarder un film sur son ordinateur sans écouteurs, mais avec son partenaire endormi juste à côté dans le lit ? »

Editorial Staff
Editorial Staff
The HearingLikeMe editorial team includes Jill von Bueren, Kirsten Brackett and Lisa Goldstein.