origine
Quelle est l’origine de ma perte auditive ?
juillet 15, 2020
Roger Select
4 manières d’utiliser votre Roger Select
août 10, 2020

À quoi ressemble la vie d’un enfant entendant de parents sourds ?

parents sourds
À quoi ressemble la vie d’un enfant entendant vivant dans une famille avec des parents sourds ?

Austin Johnson, un ancien camarade de classe, m’a récemment contactée pour me dire qu’il aimait lire les articles que j’écris pour HearingLikeMe. Austin est entendant, alors j’ai trouvé cela intéressant de voir qu’il aimait lire mes articles sur la perte auditive. J’ai toujours souhaité pouvoir écrire des articles pertinents pour la communauté malentendante et instructifs pour les entendants. Mais il se trouve qu’Austin est en fait plus proche de la communauté sourde que je ne l’avais imaginé. J’ai en effet découvert qu’il était un enfant entendant ayant grandi avec deux parents sourds. Et que la langue des signes était en fait sa première langue. Les enfants entendants de parents sourds (EEPS ou CODA en anglais) ont une histoire différente à raconter. Par chance, Austin a accepté de répondre à certaines questions sur le fait d’être entendant quand on a deux parents sourds.

Q : Tu dis que la langue des signes est ta première langue. As-tu eu du mal à apprendre la langue parlée ? Comment as-tu fait ?

J’ai toujours utilisé la langue des signes aussi loin que je m’en souvienne, mais apprendre à parler ne m’a pas non plus posé de problèmes, surtout parce que j’avais deux frères aînés également entendants. Du coup, tu vas sans doute me demander comment mes frères ont appris à parler.

Mes frères ont passé beaucoup de temps avec ma grand-mère et d’autres membres de notre famille, de ce fait ils se sont approprié la parole comme n’importe quel autre enfant entendant. Quand ils étaient chez nous, ma mère allumait la télévision en mettant le son pour qu’ils puissent aussi s’imprégner du langage parlé à la maison.

Q : Te sens-tu proche de la communauté sourde même si tu es entendant ? 

J’ai beau entendre, je n’ai jamais pensé que je ne faisais pas partie de la communauté sourde. Pour être tout à fait honnête, j’aime probablement plus les personnes sourdes que les entendants ! En fait, être un enfant et avoir des parents sourds est un sous-groupe à part entière. On parle des EEPS (enfants entendants de parents sourds). Alors, pour répondre à ta question, oui, je suis proche de la communauté sourde, plus que jamais !

Q : Qu’ont pensé tes parents sourds du fait d’avoir un enfant parfaitement entendant ? 

Ma mère dit qu’elle n’y a jamais réellement songé. La seule chose qui comptait vraiment pour elle, c’était d’avoir un bébé en bonne santé. Pour être sincère, je pense qu’une petite partie d’elle aurait bien aimé avoir un enfant sourd. L’expérience aurait sans aucun doute été unique et le lien différent, mais il va sans dire qu’elle aime ses trois fils plus que tout au monde.

Q : À l’université, il y avait une fille en cours avec moi qui était accompagnée d’une interprète en langue des signes. Ça m’a fait réfléchir à apprendre la langue des signes, car j’ai réalisé à quel point cela devait être difficile de se faire des amis et de se sentir connecté dans une société conçue pour les entendants, où la plupart des gens ignorent tout de la langue des signes. Cela te fait quoi de pouvoir combler ce fossé ?

Je peux être leur voix et je dis cela au sens très littéral du terme. Je ressens et ai toujours ressenti cela comme une immense fierté que de pouvoir transformer quelque chose de complexe en quelque chose de clair et compréhensible. J’aime me dire que je change le regard des entendants à l’égard des personnes sourdes en les aidant à comprendre que les sourds sont des gens normaux eux aussi. Et que les seules barrières auxquelles ils se heurtent sont celles érigées par les entendants. Les personnes sourdes sont capables de tout. Sourdes ou pas, ce sont avant tout des personnes.

« J’aime me dire que je change le regard des entendants à l’égard des personnes sourdes en les aidant à comprendre que les sourds sont des gens normaux eux aussi. Et que les seules barrières auxquelles ils se heurtent sont celles érigées par les entendants. »

Q : Comment s’est passée ton enfance ?

En toute honnêteté, mon enfance ne m’a pas semblé différente parce que j’ai des parents sourds. Je n’ai réellement commencé à voir de différences qu’après avoir quitté la maison. Par exemple, je ne m’étais jamais rendu compte que je regardais souvent la télévision sans le son et avec le sous-titrage. J’avoue que je le fais toujours. Il y a plein d’autres trucs, j’en suis sûr, mais c’est le premier exemple qui me vient à l’esprit.

Q : As-tu rencontré des difficultés particulières pour t’intégrer dans l’univers des sourds et dans celui des entendants ?

Il faut sans cesse se battre pour pouvoir se fondre dans ces deux mondes. Il y a clairement un problème d’accessibilité. Si j’avais une solution à ça, croyez-moi, le monde n’en serait que meilleur. Je suis convaincu que les choses s’améliorent, mais très très lentement.

À lire également : 10 conseils simples pour expliquer la perte auditive aux enfants

Q : Est-ce que le fait de parler couramment la langue des signes t’a aidé dans d’autres situations que chez toi ?

Connaître la langue des signes m’a apporté bien plus que ce que la plupart des gens pourraient imaginer. Très sincèrement, je pense que ma connaissance de la langue des signes est un vrai plus pour les autres en réalité. J’adore pouvoir aider les gens où que j’aille. Pour des petites choses aussi simples que passer une commande ou aider ma mère lors d’une consultation chez le médecin. J’aime aider les gens alors, si je peux le faire grâce à la langue des signes, je le fais sans hésiter.

Q : Qu’aimerais-tu que les gens sachent plus souvent à propos de la communauté sourde ?

J’aimerais vraiment qu’ils réalisent à quel point les personnes sourdes apprécient les efforts de ceux qui essaient de communiquer avec eux. Je veux dire vraiment communiquer, pas juste attraper un papier et un crayon. Si vous apprenez simplement les signes pour dire « s’il vous plaît » et « merci », ils seront absolument ravis.

« Si vous apprenez simplement les signes pour dire « s’il vous plaît » et « merci », ils seront absolument ravis. »

Encore plus si vous le faites dans un contexte professionnel. Je peux vous garantir qu’ils reviendront vers vous et qu’ils parleront aussi de vous à leurs amis. « Pourquoi ? » me direz-vous. Rien de plus simple : ils se seront sortis normaux et respectés. Enfin, je pense que tout le monde devrait savoir que les personnes sourdes sont tout simplement comme vous et moi.