énergie
Comment mes aides auditives m’ont redonné de l’énergie au quotidien
janvier 23, 2019
valise
La valise idéale du voyageur malentendant
janvier 31, 2019

À faire la prochaine fois que quelqu’un remarque vos aides auditives

remarque

 

Tout se passe bien et, soudain, la personne avec laquelle vous êtes remarque que vous portez une aide auditive.

Ce qui était un moment agréable peut rapidement prendre une tournure totalement différente si quelqu’un remarque vos aides auditives. Alors, que faire si vous n’êtes pas encore pleinement en confiance avec votre perte auditive ?

Vous le saurez lorsque cela arrivera

Que vous portiez des aides auditives depuis un certain temps ou commenciez tout juste à vous y habituer, le scénario n’est que trop familier. Peut-être qu’une partie du problème vient de l’âge. Non que vieillir explique tout, mais trop d’attentes, qui souvent n’ont rien ou peu à voir avec la réalité, peuvent être projetées dans ce que nous percevons.

Je dois dire, toutefois, que cela n’arrive pas avec tout le monde. Certains n’y voient que du feu, dans la mesure où, à moins d’avoir gardé des appareils des années 70 ou 80, la plupart des aides auditives actuelles sont très discrètes.

Mais il arrivera un moment où, peut-être à la caisse d’un magasin ou dans un bar, alors que vous bavardez avec votre nouveau ou nouvelle amie, vous tournez légèrement la tête et il/elle remarque la bête, enfin, l’aide auditive.

Presque immédiatement la conversation cesse. Elle ne s’étiole pas peu à peu, elle se coupe net. Tout ce qui est dit à partir de ce point n’est autre qu’une série de courtes questions saccadées, généralement criées par l’autre et accompagnées par des mouvements de lèvres exagérés.

Inutile d’expliquer que vous l’entendez parfaitement. Car lorsque les choses ont atteint ce stade, il n’est plus possible de faire machine arrière. Pour une raison étrange, dès qu’une personne se rend compte du handicap perçu d’une autre, cela est gravé dans la pierre, en ce qui la concerne.

Gérer la stigmatisation de l’aide auditive

La seule chose sensée à faire est d’essayer de surmonter l’incident aussi rapidement que possible et de reprendre le cours de votre journée. À cause de cette stigmatisation, il n’est pas étonnant que tant de personnes choisissent de ne pas porter leurs aides auditives et de se débrouiller tant bien que mal dans les conversations.

Utiliser des aides auditives peut être considéré comme un geste de bravoure, accompli par ceux qui sont assez courageux pour supporter l’incompréhension, les regards étranges, les remarques et parfois même la possibilité d’être tout bonnement ignorés.

Il faut avoir confiance en soi pour y arriver. Mais qu’en est-il des malentendants dont ce n’est pas totalement le cas ?

À lire également : Comment avoir confiance en soi avec une perte auditive

Si nous n’y prenons pas garde, pour peu que nous soyons timides et peu aventuriers, nous pouvons aisément penser que nous ne devons pas, en fait, porter d’aides auditives. Un comble, en quelque sorte.

Bien sûr, lorsque nous examinons la situation, il est absurde de penser que nous devons laisser l’avis des autres et les conséquences de leur incompréhension affecter la manière dont nous vivons au quotidien. Mais n’est-ce pas ce que la société fait en général ? Dire à tous ceux qui entendent ce qu’ils doivent manger, boire, porter et ce qui est normal et ne l’est pas ?

« …il est absurde de penser que nous devons laisser l’avis des autres et les conséquences de leur incompréhension affecter la manière dont nous vivons au quotidien. »

Prendre le contrôle de notre identité

En tant que malentendants, nous avons une faiblesse dans notre audition. Nous pouvons la compenser par l’usage d’aides auditives. Cela ne diffère en rien du port de lunettes pour corriger un problème de vue. Ni de l’utilisation d’une canne pour mieux marcher.

Il y a peu encore, ceux qui avaient des lunettes faisaient l’objet de brimades sociales autant que médiatiques. Heureusement, cela appartient au passé. Et aujourd’hui, les lunettes sont considérées comme un accessoire de mode.

Avec un peu de temps et d’effort, cela sera aussi le cas pour les aides auditives. Alors, soyons honnêtes, peut-être pas un accessoire de mode. Mais elles devraient être acceptées comme quelque chose de normal dans un avenir assez proche.

Bien sûr, cela n’arrivera que si nous sommes prêts à nous assumer. Ce qui signifie être en confiance avec notre perte auditive. Cela fait partie de la condition humaine de ne pas vouloir se démarquer. Préférer se fondre dans la masse, devenir invisible en faisant, disant et agissant en accord avec les comportements « normaux ».

« Bien sûr, cela n’arrivera que si nous sommes prêts à nous assumer. »

Lorsqu’une personne se distingue, ne serait-ce que légèrement, elle se sent souvent gênée et vulnérable. Même si la raison en est un objet aussi minuscule qu’une aide auditive. Nos ancêtres en sont sans doute responsables, la plupart des gens ayant une mentalité de troupeau en termes de survie perçue. Même si, à y réfléchir, cela n’a plus aucun sens de penser de cette façon.

Nous devons être le changement que nous voulons voir. Nous ne pouvons réaliser ces changements que si nous sommes ces courageux dont je parlais. Non pas en faisant des déclarations audacieuses ni en criant fort. Mais en étant aussi brillants et habiles que nous pouvons l’être. En bref, en étant nous-mêmes, car nous avons tout ce qu’il nous faut pour le faire.

Voici ce que vous pouvez faire

La prochaine fois qu’une personne remarque votre aide auditive, souriez-lui. Si vous êtes suffisamment à l’aise, confirmez que vous portez effectivement un appareil et que sa technologie est fantastique, un véritable ordinateur miniature. Dites-le haut et fort. Intégrez cette personne à votre expérience.

Ceux qui entendent, en général, ne sont pas différents de nous mais peuvent être un peu nerveux, voire effrayés parfois, ne sachant pas comment réagir vis-à-vis de ceux qui ont des problèmes auditifs. Notre mission, si nous l’acceptons, consiste à être gentils et à leur montrer que nous pouvons communiquer plutôt bien la plupart du temps. Lorsque je suis dans le vestiaire en train de me changer et que je vois quelqu’un jeter un œil à mes aides auditives alors que je les enlève, je souris toujours et parle de leur incroyable petitesse. J’entame la discussion sur la technologie puis évoque mes difficultés et ce que les appareils m’apportent.

C’est étonnant le nombre de conversations vraiment formidables que j’ai pu avoir, et continue d’avoir, à ce sujet. Beaucoup parlent de leur propre audition, demandant souvent des conseils. Certains parlent de proches, de membres de leur famille ou d’amis. Je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un sujet dont la majorité des normo-entendants est incapable d’aborder, sans encouragements.

Je vais être totalement honnête, au début, cela me gênait. J’essayais même d’ôter discrètement mes appareils, ce qui faisait se demander aux autres ce que j’étais en train de faire et me faisait me sentir lamentable. Aujourd’hui, je suis en confiance avec ma perte auditive et je suis fier d’être un porte-drapeau de la cause malentendante. Je suis toujours ravi d’en parler, en toute circonstance.

Pourquoi ne pas essayer d’être le changement que nous voulons voir et dont la société a besoin si désespérément, même si cela ne se réalise pas dans l’instant ? Nous ne pouvons devenir ce changement durable qu’en le vivant.

Comment parlez-vous aux autres de votre perte auditive ? Comment avez-vous pris confiance vis-à-vis de votre perte auditive ? N’hésitez pas à nous en parler en commentaires !

PR Hilton
PR Hilton
Ambassadeur Phonak, Phil est un auteur, journaliste et thérapeute, vivant sur la belle côte du North Yorkshire avec sa femme Raine et leurs trois enfants. Phil a été diagnostiqué en 2016 d'une perte auditive neurosensorielle légère à modérée dans les deux oreilles et d'un acouphène. Il utilise les aides auditives Phonak avec réglage automatique du volume.